Ce matin à 8h30, la police douanière et financière italienne a perquisitionné le domicile du docteur Stefano Montanari et du docteur Antonietta Gatti ainsi que le laboratoire Nanodiagnostics où ils travaillent.

« 4 douaniers se sont présentés chez moi en montrant un document du bureau du procureur de la région Reggio Emilia qui stipulait qu'il y avait une enquête à mon encontre concernant la fraude liée au microscope électronique que nous n'avons plus en notre possession depuis longtemps.»

Coïncidence ou non, cette perquisition intervient quelques jours après la publication de la commission parlementaire au sujet des militaires morts par l'uranium appauvri et les vaccinations et quelques jours avant le congrès international organisé par le président des biologistes auquel devait participer les intéressés. Selon les déclarations du docteur Montanari, le docteur Gatti et lui même sont contraints de suspendre toutes les activités relatives à leurs études, y compris les conférences, consultations et analyses et les renvois à des dates ultérieures.

Le Docteur Montanari et le docteur Gatti ont eu à plusieurs reprises l'occasion d'analyser des échantillons de vaccins et les résultats qui en découlent sont plutôt préoccupants.

Analyse du vaccin Meningitec

Analyse des vaccins Neisvac et Revaxis

Source : Perquisita-casa-e-laboratorio-degli-esperti-di-nanoparticelle